scroll sensitif



Expérimentation en immersion dans l'exposition de Mireille Semre "Tu vois ce que je dis"
la galerie l'Ephémère à Port Louis - décembre 2021.




extrait de mouvements précieux lors de la performance "A Corps Au Clavier" en collaboration avec le pianiste Matthieu Rousselle. 2019, Scène de l'ADC, Fête de la Musique, Genève


archive vidéo d’une performance improvisée avec une flutiste en live lors du battle Corps Accords 
septembre 2020, Nantes







bribes gestuelles de recherche du mouvement autour de l’oeuvre in:
avril 2020, Galerie Mauricio Bergile




mouvement et texte: Inès Mauricio
images: Mathias Clauson 
le centre. ce qui nous tient à la verticale. l’harmonie des forces qui s’opposent en nous. rester en équilibre toute sa vie c’est être en quête de stabilité. c’est alors que l’on vit dans l’instabilité la plus folle. celle de se faire surprendre. de le perdre. de tomber. de ne plus savoir se relever. d’avoir honte. de ne plus oser. plus jamais. trébucher, c’est le coup de foudre. c’est une offrande. c’est se voir offrir un chemin différent à celui que l’on dessinait dans l’absurdité de notre contrôle. et quelle ineptie que de le refuser. que de lui froncer les sourcils. car le “geste manqué sert le geste qui réussit*”.

(* Citadelle, Saint-Exupery) 



archives de recherches photographiques “sensations de contact: corps et morphologie” avec l’artiste Mackenzy Bergile, 2020



archive de recherche en mouvement pour l’exposition “love and politics” en collaboration avec l’artiste photographe et sculptrice Ini Hal, octobre 2021






archives de recherches photographiques et de mouvements  “suprématisme: corps noirs sur fond blanc” avec l’artiste Mackenzy Bergile, 2020





archive vidéographique de l’exposition performée “dansons écologie” en collaboration avec l’artiste Mackenzy Bergile
“Le quotidien. Le quotidien c’est l’ombre. C’est le corps qui soutient cette main. Le quotidien, c’est ce que l’on fait chaque jour, c’est ce que l’on est chaque jour et ce que l’on devient de jour en jour.”

archive d’un écrit d’Inès Mauricio partagé lors de la lettre de nouvelle du mois de février 2021 par la Galerie Mauricio Bergile







archives de la performance “dansons écologie” en collaboration avec l’artiste Mackenzy Bergile à la Galerie Mauricio Bergile, janvier 2020




tracer une ligne, la traverser, l’élargir, en sortir, y ré-entrer, laisser une trace de ce qui a été vécu, prendre du recul, la regarder, puis re-tracer une ligne







archives vidéographique de la performance solo “abyss” chorégraphiée et performée par Inès Mauricio pour le projet “nexus archipelago” mené par l’artiste Maïté Chénière a.k.a MIGHTY au Théâtre de l’Usine (Genève), 2019








archives de la performance filmée “dansons écologie” en collaboration avec l’artiste Mackenzy Bergile, 2019. images par Thomas Winter 






archives de recherche en mouvement autour de l’oeuvre in: - février 2020, Galerie Mauricio Bergile








archive vidéographique d’images prises lors d’un atelier mouvement libre à Genève, 2019. images: regards croisés des participant.e.s s’emparant des camescopes à disposition lors de l’atelier. montage: Inès Mauricio






archives recherche photographique avec l’artiste Mackenzy Bergile, à la Galerie Mauricio Bergile, 2019